Arnaud Denis

Publié le par Marguerite

http://kourandartavignon.unblog.fr/files/2009/12/arnauddenis1.jpeg Arnaud Denis, acteur et metteur en scène de la compagnie Les Compagnons de la Chimère

L'avantage avec Arnaud Denis, et sa très très grande qualité, c'est qu'il n'essaie pas de moderniser les textes classiques. Il les considère simplement, d'emblée, modernes par essence. Il ne semble pas les voir comme des objets poussiéreux, démodés ou défraîchis. Non, dans chacun de ses spectacles, il a l'air de dire : "Quelle nouveauté, quelle originalité que ce texte !" Et, presque comme s'il ne le faisait pas exprès, il communique au public le bon goût du classique, partageant avec lui la forte et pleine saveur d'un texte qui a su traverser les siècles. Non, Arnaud Denis n'a pas la prétention de penser que seule une remise au goût du jour pourrait permettre de se délecter de mots anciens. Ses mises en scène sont au seul service de l'oeuvre. Bien loin l'idée de se valoriser ou de mettre en avant un talent de comédien (qu'il a !). Arnaud Denis ne respecte pas un texte, il l'honore. Il prend une pièce classique en main, presque comme s'il s'agissait du texte d'un jeune auteur encore inconnu. Il ne cherche pas à renouveler, il révèle. C'est le dépucelage idéal dont rêvent les jeunes écrits. 

Et aucun texte ne lui oppose de résistance. De La Fontaine à Molière, en passant aussi par Voltaire et Ionesco, Arnaud Denis réussit tout. Délicieux dans En visite chez La Fontaine, Arnaud Denis faisait, en 2004, une excursion intime et complice chez le fabuliste libertin. Alors à peine âgé de 20 ans, le comédien se mettait seul en scène, au Théâtre du Guichet Montparnasse. Comment, à 20 ans, peut-on si bien comprendre et interpréter ces textes méconnus d'un libre penseur si énigmatique ? Mystère. Mais le pari est gagné. La salle est conquise. Et Marguerite reviendra. La même année, elle assiste à sa mise en scène de La Cantatrice chauve, de Ionesco, au Théâtre des Déchargeurs. Simplement hilarant. Arnaud Denis dirige ses comédiens à merveille. Et ils le lui rendent bien. Les représentations se prolongent au Théâtre des Blancs-Manteaux, puis au Théâtre Clavel, jusqu'en 2006. Cette année-là voit aussi la naissance d'une nouvelle pièce à son répertoire, celle des Fourberies de Scapin de Molière au Théâtre du Lucernaire. L'ingéniosité de la mise en scène transporte le public dans le port de Naples rien qu'en faisant se pencher un personnage par-dessus le rebord de la scène et en inondant son visage d'une lumière claire, comme de l'eau, bien sûr. D'une main, il s'éclabousse la figure pour se rafraîchir et le spectateur, le temps d'une seconde, voit les gouttelettes dégouliner sur ses épaules. Succès. La pièce est reprise au Théâtre Montparnasse. En 2007, Marguerite rate Les Revenants, de Ibsen, et elle se demande encore bien pourquoi. Il y a quelques mois, Marguerite s'est régalée du retour d'Arnaud Denis à Molière et ses Femmes savantes, au Théâtre 14, pour laquelle il a reçu le Prix Brigadier 2009. Depuis le 28 avril, elle est reprise au Petit Théâtre de Paris. À voir. Évidemment.  

Arnaud Denis. Son nom est à retenir, c'est le metteur en scène qui monte. http://www.lescompagnonsdelachimere.com/upload/1204101157_BEP9163%20C.jpg

Commenter cet article

denis alain 02/06/2011 14:26


Bonjour Marguerite,
Si vous aimez Arnaud Denis, ne manquez pas son spectacle seul en scène, intitulé "autour de la folie", à partir du 27 juillet jusqu'au 16 octobre au Lucernaire
à 20h. Avec de grands textes classiques de Maupassant, Flaubert, Lautreamont, Henry Michaux...

Cordialement,
Alain, son Papa


denis alain 23/07/2010 21:56


Marguerite, bonjour, puisque vous aviez manqué "les Revenants" mis en scène par Arnaud Denis en 2007, ne manquez pas "Ce qui arrive et qu"on attend", au Vingtième Théâtre, à partir du 25 août à
19h30! Pièce de Jean- Marie Besset, mise en scène Arnaud Denis...et pour les fans de "Les Femmes Savantes", le festival de Noirmoutiers devant le château le 13 août à 21h30 !


Marguerite Tournesol 25/08/2010 01:54



C'est bien noté !