Ces hommes qui savent danser/Jean-Pierre Cassel

Publié le par Marguerite

Qu'il n'y ait pas méprise, Jean-Pierre Cassel ne sait pas danser que le slow, malgré ce que pourraient laisser penser les cinquante premières secondes. Non, non. 
"Qui ne l'a pas vu, à 2 heures du matin, dans la fumée de la Discothèque, improviser ces pas qui ne sont qu'à lui, à mi-chemin entre Astaire et boogie-woogie, entre be-bop et Gene Kelly..., qui n'a pas vu cela ne sait pas ce que c'est que la grâce. Et modeste avec ça, le salaud ! (...) Il a prouvé, à Londres, dans «Chorus Line», qu'il était un formidable meneur de musical, il a gardé, malgré sa maîtrise, cette fragilité, cet équilibre miraculeux entre le fou et l'animal dressé qui fait des grands danseurs des artistes magiques."


Après ça, qui n'a pas envie d'aller chez Théodose ? 

Publié dans Marguerite et la danse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article